Non classé
Arrêtez avant d’exploser…
, , ,

 

burnout-96856_1280

Vous êtes cramé, carbonisé, mais vous vous dites qu’il est impossible de prendre des vacances… C’est votre cas ? Alors décidez d’arrêter avant que votre corps ne vous laisse plus le choix. Parce que dans ce cas… ça va être violent !

Pourquoi continuer alors que vous êtes au bout du rouleau ? Pour faire tourner la boîte ? La developper ? Décrocher de nouveaux contrats ?

Existe t-il sur terre une personne littéralement éreintée qui parvient à rester souriante, cordiale, sympathique, patiente, à donner une bonne image ? Non…

Pensez-vous qu’il soit bénéfique à votre image et à celle de votre boîte de rencontrer un futur client potentiel avec des yeux de poisson rouge et les mains qui tremblent à cause d’une overdose de café/clope/guronsan ? Pensez-vous que ce client potentiel sera rassuré de signer avec vous et d’investir son argent avec une personne trop épuisée pour enchaîner correctement deux phrases ?

Sans parler des conséquences au niveau de l’ambiance de travail : tension, stress, perte de confiance de la part de votre équipe…

Faites une PAUSE avant que ça pète… « Plus facile à dire qu’à faire !!! »… Probablement. Mais je peux vous assurer qu’il est plus facile de s’arrêter volontairement de travailler pour un temps que de se relever d’un burn out.

Bon week-end ! Reposez-vous bien…

Pin It

About author

Lydia Levant-Bol

Psy du Travail et Docteure en Psychologie Sociale, j'aide les gens à trouver ce pour quoi ils sont faits, et comment le faire, aussi bien de façon individuelle (identité professionnelle, développement du potentiel,…) que collective (entreprise, association,…).

Vous devriez aussi aimer ces articles

In god we trust dollar bill

1$ pour servir le peuple….

  Vous êtes cramé, carbonisé, mais vous vo...

Lire la suite
Lydia Levant-Bol

TrueStory : Comment je suis devenue Psy…

  Vous êtes cramé, carbonisé, mais vous vo...

Lire la suite
animals-beruk-breastfeeding-741

Allons chercher nos bananes !

  Vous êtes cramé, carbonisé, mais vous vo...

Lire la suite