Développement personnel Work - Life balance
Comment votre vie professionnelle influence votre santé (1)
, , ,

vie professionnelle et nutrition

Depuis la mise en ligne de notre blog lifestyle, vous vous êtes peut-être demandés pourquoi donc une psy du travail se mettait à parler nutrition et santé ?!! En tant que psy du travail, j’ai pu observer à quel point le rythme de la vie professionnelle influençait énormément notre santé.

Rapidement, on pense tout de suite à la fatigue liée à la charge de travail, et donc au burn out. C’est vrai. Mais avant d’en arriver là, il y a bien d’autres facteurs !

Premièrement, les rythmes « sociaux » : l’heure du début du travail, l’heure de la pause déjeuner et l’heure de fin de travail. Les rythmes que la société impose viennent « bousculer » nos propres rythmes chronobiologiques et rythmes circadiens (rythme veille/sommeil, chronobiologie du système digestif, des sécrétions hormonales, ect). Et même les bébés, les enfants sont soumis à ces rythmes sociaux, qui ne respectent pas toujours les leurs. On peut difficilement agir à ce niveau, à moins d’être totalement indépendant de tout : travailler à la maison et faire l’école à la maison.

En conséquences de ces rythmes, les petits-dèj sont souvent « expédiés » – certaines personnes n’arrivent pas à manger le matin, d’autres « s’enfilent une biscotte« , certains aimeraient prendre beaucoup plus de temps. Une institutrice m’a même dit qu’elle arrivait à distinguer les enfants qui prennent un petit-déjeuner de ceux qui n’en prennent pas (concentration, comportement, coup de barre). Et c’est la même chose pour les adultes. À ce sujet, je vous invite à lire notre article sur l’indice glycémique pour comprendre pourquoi notre énergie fait parfois le yoyo !

Ensuite, le rythme sur le lieu de travail : la pause café-clope !! OK, je suis mal placée pour parler de ça : je ne supporte pas la caféine et je ne fume pas ! Mais au travers de plusieurs discussions, plusieurs personnes m’ont avoué prendre du café pour accompagner les autres alors qu’ils n’en ressentent pas forcément le besoin. Certains se sont également mis à fumer en cotoyant plusieurs fois par jour et quotidiennement des fumeurs, et d’autres n’ont pas réussi à s’arrêter de fumer pour les mêmes raisons. On ne va pas s’étendre là-dessus, inutile de chercher les bienfaits de l’excès de café et de nicotine ! Ce qu’on peut dire rapidement, concernant l’excès de café, c’est qu’il a des conséquences sur le foie, la tension artérielle, le processus décisionnel, et il inhibe l’absorption du fer,… et si vous buvez votre café sucré – il n’existe pas encore de distributeurs à café avec des sucres naturels de xylitol ou du sucre de coco à IG bas !!

La pause déjeuner, maintenant ! Là, d’une entreprise à l’autre, on a deux extrêmes ! Les entreprises qui se vantent d’avoir un management à l’anglo-saxonne et qui demandent aux salariés de manger rapidos devant leur écran (très très borderline au niveau législation !), et celles qui imposent deux heures de pause alors que certains n’en veulent qu’une pour pouvoir terminer une heure plus tôt. Et il y a plusieurs cas de figures. On prend son tupperware préparé la veille et on mange sur place quand il fait trop froid pour aller dans un parc. On mange à l’extérieur car on veut absolument sortir de son lieu de travail. Manger à l’extérieur au quotidien peut coûter très cher. On veut faire simple et rapide : le cass’dale, souvent au pain à la farine bien blanche et donc à indice glycémique élevé ! Ou alors on profite de sa pause midi pour faire tout ce qu’on ne peut pas faire après le boulot : changer son téléphone, déposer un colis à la poste avant qu’elle ne ferme, faire des petites courses ect, et là aussi, on tente de faire rapidos en mangeant sur le pouce. Certains mangent vers 14h-15h. De temps en temps ça va… mais lorsque cela devient quotidien, il faut faire attention ! Et certains ne mangent tout simplement pas ! Pas faim, pas de temps ou pas envie !… Alors que… le corps dépense de l’énergie ! Et même si votre job n’est pas « physique », le cerveau brûle énormément de calories.

Et quand on bâcle la pause déjeuner, qu’est-ce qu’on a tendance à faire quand la faim revient (vite) ? On grignote ! Surtout si par malheur (ou par bonheur ?!), une collègue a amené un paquet de Kinder Shocko bon….. c’est foutu ! On pioche, on pioche, on pioche, parfois même sans s’en rendre compte !

Et puis il y a les afterwork… excellent pour souder une équipe de collègues, mais soyons honnêtes… est-ce que beaucoup se jette sur un simple verre d’eau lors d’un afterwork ?! De temps en temps, ça va, mais si vous faites des afterwork tous les soirs, vous êtes juste en train de flinguer votre foie !

Et puis il y a ceux dont le travail demande souvent d’être dans de bons restos (oh les pauvres !) – mais qui dit resto dit tout le kit complet (après tout, c’est aux frais de l’entreprise !!) : apéro, entrée, plat, dessert, accompagné de vin et de champagne pour fêter les nouveaux contrats.

Et le soir, en rentrant, si vous êtes trop fatigué par votre journée de travail, vous n’avez pas envie de vous pencher sur la qualité nutritionnelle de votre repas. Souvent, ça aide quand même lorsqu’on a des enfants car on n’est plus tout seul et on fait un effort pour eux.

Ces quelques exemples nous montrent à quel point les rythmes sociaux influencent notre alimentation. Et je n’ai même pas abordé les professions à horaires décalées ou longues gardes (infirmières, pilotes, contrôleurs aériens, gardien de nuit, ect.) qui décale tous les rythmes du corps. Certaines personnes gèrent très très bien ce décalage alors que les personnes plus fragiles ressentent des conséquences sur leur sommeil, mais aussi sur leurs défenses immunitaires.

Vous pouvez lire la suite ici.

 

Sources :

guide-accueil-mineurs-01.fr/Les-rythmes-chrono-biologiques-et-chrono-psychologiques-103

Illustration : gratisography.com

Pin It

About author

Lydia Levant-Bol

Psy du Travail et Docteure en Psychologie Sociale, j'aide les gens à trouver ce pour quoi ils sont faits, et comment le faire, aussi bien de façon individuelle (identité professionnelle, développement du potentiel,…) que collective (entreprise, association,…).

Vous devriez aussi aimer ces articles

Intelligences multiples

Tout le monde il est beau, Tout le monde il est gentil,… et tout le monde il est intelligent !

Depuis la mise en ligne de notre blog lifestyle, v...

Lire la suite
reves2_web

Qu’est-ce que les rêves ? (2/2)

Depuis la mise en ligne de notre blog lifestyle, v...

Lire la suite
Qu'est-ce que les rêves ? (1/2)

Qu’est-ce que « les rêves » (1/2)

Depuis la mise en ligne de notre blog lifestyle, v...

Lire la suite