Développement personnel Work - Life balance
Comment votre vie professionnelle influence votre santé (2)
, , , , , , , , , , ,

vie professionnelle et santé nutrition

Dans l’article précédent, nous avons vu ensemble comment les rythmes professionnels pouvaient influencer notre nutrition. Maintenant, nous allons nous pencher sur ce que le travail (mais surtout les conditions professionnelles) provoque directement dans notre corps, et ce, de façon bien souvent invisible ou « à petit feu ».

Le stress 

Un de nos plus grands ennemis est : le stress ! Il existe plusieurs formes de stress. Par exemple, le stress psychique, mais aussi le stress oxydatif. Même s’ils sont différents, ils ont une action sur le corps via des molécules qu’ils libèrent et qu’on appelle les radicaux libres, qui vont « rouiller » les cellules de notre corps. Pour faire bref ici, nous vous invitons à lire un article sur les radicaux libres. Nous devons réduire au maximum le stress oxydatif par notre hygiène de vie (via des méga-antioxydants, une meilleure nutrition), et également réduire le stress psychique – ou du moins, éviter de l’augmenter (via une meilleure gestion des projets, de la charge de travail). Si malgré tous les aménagements vous vous sentez continuellement stressé, c’est peut être l’occasion de vous pencher sur une reconversion professionnelle ou un changement qui vous sortira de ces conditions de travail stressantes pour vous. On pourrait écrire des articles entiers sur les facteurs et la gestion du stress… ce ne sont que des pistes.

L’activité cognitive

Ensuite, lorsque nous sommes « surchargés » en terme de travail, cela provoque une surcharge cognitive que le cerveau doit traiter, gérer. Ce qui concerne la cognition, c’est l’attention, la concentration, la mémoire, mais aussi le raisonnement ! Avez-vous besoin de tout ça pour travailler ? Moi oui ! Demandez-vous alors de quoi a besoin votre cerveau pour fonctionner correctement. Le cerveau consomme 20% de l’énergie alimentaire ! Il a besoin de vitamines, de minéraux, d’acides aminées, d’acides gras essentiels. Donc des vitamines B1, B6, B9,B12, par exemple, mais aussi du glucose. C’est à dire, du sucre ! Mais attention ! Du bon sucre ! Pas celui qui provoque des hypoglycémies, mais des sucres à indice glycémique bas qui libèrent l’énergie sur la durée. Il faut également savoir que le cerveau est composé de gras. Mais si vous ne lui donnez pas de « bons gras », il va s’encrasser de « mauvais gras ». Les membranes du cerveau dégénèrent petit à petit et les recherches tendent de plus en plus à montrer qu’un apport en bon gras comme les oméga 3 aide en grande partie à régénérer la myéline qui gaine notre cerveau, ou au moins, à ralentir sa dégénérescence. Les études intéressent aussi de plus en plus aux bienfaits de  la vitamine B12 et la vitamine D.

Le sommeil

De nombreuses personnes ont du mal à s’endormir le soir. 20 à 30% des français se plaint de troubles du sommeil. Les causes sont multiples, mais parmi cette population, on retrouve les chefs d’entreprises, les managers ayant de lourdes responsabilités les « traînent » souvent jusque dans leur lit ! C’est certain qu’il faut apprendre à s’en détacher, à prendre du recul, à mettre en place de meilleurs process de management, mais aussi enlever tous les facteurs ne favorisant pas un sommeil paisible : les écrans tard le soir, les excitants (caféine ect). A l’inverse, certains minéraux favorisant l’endormissement. C’est le cas du calcium et du magnésium, qui ensemble, agissent sur le relâchement musculaire. Et quand on est détendu, c’est plus facile de s’endormir. En revanche, pour faire le plein de calcium, ne vous gavez pas de fromages ou de yaourts ! C’est plus ou moins gras et notre organisme dépense beaucoup d’énergie à assimiler le lactose. Repoussez au maximum les « médicaments-somnifères », qui, s’ils sont efficaces pour vous « assommer » ont souvent des effets secondaires non négligeables sur l’activité cérébrale. En effet, le sommeil est indispensable au développement cérébrale (et à pleins d’autres fonctions métaboliques). Recherchez plutôt du côté des compléments alimentaires, pour ne prendre que le bon, et laisser le moins bon ! Certaines huiles essentielles comme la camomille peuvent aider.

La posture physique

Si votre travail induit une certaine posture physique qui vous est à la longue inconfortable, faites tout pour améliorer votre poste de travail : hauteur de la chaise, du bureau, éloignement de la souris, de l’écran, inclinaison du dossier ou de l’écran, ect…Vous pouvez lire quelques conseils ici. Si vous négligez cela, vous risquez de sur-solliciter vos articulations et des tensions douloureuses risquent d’apparaître. Intéressez-vous aux compléments alimentaires suffisamment dosés en curcuma, car il a une action bénéfique sur les articulations. Je dis « suffisamment dosés » car l’effet bénéfique se ressent à partir d’une quantité de curcuma bien plus élevée que la cuillère à café qu’on peut mettre dans une recette. Par contre, s’il y a eu diagnostic de troubles musculo squelettique (TMS), une démarche officielle doit être effectuée.

Ce ne sont que des exemples pour vous montrer que notre corps est sollicité toute la journée pour bien « travailler ». Et même si votre activité n’est pas « physique », votre corps est quand même sollicité et il a besoin de carburants. Veiller sur sa nutrition a un impact durable sur votre performance professionnelle. On a trop tendance à agir comme si manger servait uniquement à couper la faim ou à « se remplir ». On ne nourrit pas seulement notre estomac ! Tout notre corps a besoin de carburant, et mieux il est nourri, plus il est efficace.

Lorsque l’on prend du recul sur tout cela, on réalise que ce n’est pas pour rien que les « gourous » du développement personnel abordent sans hésitation la santé, la nutrition et l’hygiène de vie ! Par exemple, Tony Robbins, John Maxwell, Michael Hyatt, ou encore Oprah Winfrey qui ne cache pas son amour pour les green juice au kale !!

Bref : souhaitez-vous que votre vie professionnelle influence négativement votre nutrition ou plutôt que votre nutrition influence positivement votre performance professionnelle ?!

 

Sources :

Naturactive.fr : Bien nourrir votre cerveau

stress-oxydatif.com

Nutrition-expertise.fr : le calcium

inrs.fr : santé et sécurité au travail

inserm.fr : sommeil et ses troubles

 

Illustration : splitshire.com

Pin It

About author

Lydia Levant-Bol

Psy du Travail et Docteure en Psychologie Sociale, j'aide les gens à trouver ce pour quoi ils sont faits, et comment le faire, aussi bien de façon individuelle (identité professionnelle, développement du potentiel,…) que collective (entreprise, association,…).

Vous devriez aussi aimer ces articles

Intelligences multiples

Tout le monde il est beau, Tout le monde il est gentil,… et tout le monde il est intelligent !

Dans l’article précédent, nous avons vu en...

Lire la suite
reves2_web

Qu’est-ce que les rêves ? (2/2)

Dans l’article précédent, nous avons vu en...

Lire la suite
Qu'est-ce que les rêves ? (1/2)

Qu’est-ce que « les rêves » (1/2)

Dans l’article précédent, nous avons vu en...

Lire la suite