Développement personnel Orientation/Reconversion Spécial Jeunes
Tout le monde il est beau, Tout le monde il est gentil,… et tout le monde il est intelligent !
, , ,

Intelligences multiples

Lorsque j’ai commencé à travailler dans le domaine de l’orientation, je me suis attachée à voir le potentiel dans chacune des personnes. Peu importe son parcours scolaire ou professionnel, peu importent les notes obtenues. D’ailleurs, au départ, je demandais les bulletins de notes des ados, mais je m’interdisais de les regarder avant d’avoir fait les entretiens, afin de ne pas biaiser mon écoute. Au fur et à mesure de « l’exercice », j’ai bien réalisé que l’intelligence scolaire n’était pas LE facteur essentiel à prendre en compte pour « diriger » sa vie. Vraiment pas. J’en étais déjà consciente, mais le fait de voir évoluer tant de personnes m’a encore plus convaincue de la diversité des dons, des talents, des facilités, des intelligences. Puis, j’ai trouvé un psychologue qui a décortiqué l’intelligence en choisissant un angle de vue différent : celui des intelligences multiples. En lisant son livre ou différents articles sur le sujet (il y en a de plus en plus sur le net), je pouvais enfin lire des descriptions de personnes que j’avais reçu en entretien, des personnes de mon entourage, mais lui, a « catégorisé » cela. Alors, n’ayez pas peur du mot « catégorie » car je ne l’aime pas vraiment. Il a plutôt tenté de créer une « classification-repère » pour nous aider à y voir plus clair dans toute cette diversité. Je vous partage très brièvement cette classification.

A l’école, les notes donnent des repères… mais sont-elles représentatives de l’intelligence d’un enfant ? Pas vraiment. Parfois oui, parfois non. Ca dépend de la matière, ça dépend de la méthode et de la pertinence d’évaluation, ça dépend de la clarté de la consigne, ça dépend de la motivation de l’élève à vouloir bien y répondre et parfois aussi de l’humeur du correcteur (oui oui…!). C’est dingue non ?

Qu’est-ce que l’intelligence ?

L’intelligence ne se réduit en aucun cas à «  l’aptitude à répondre à un test d’intelligence » ! Il existe plusieurs définitions de l’intelligence et voici celle que je retiens :

L’intelligence implique la capacité à résoudre des problèmes (…) La compétence à résoudre des problèmes permet d’aborder une situation dans laquelle un but doit être atteint, et de déterminer le chemin approprié pour y parvenir (Howard Gardner, les intelligences multiples, p.37)

Cette définition met en avant la capacité à résoudre des problèmes, et donc, le raisonnement qui est déployé pour y parvenir.

Cette tentative de définition a été écrite par Howard Gardner, qui a proposé la théorie des intelligences multiples. Qu’est-ce que c’est ?

Nous avons souvent vu cette image circuler sur Facebook.

intelligence_multiple1

 

Pour Howard Gardner, il existe plusieurs types d’intelligences, huit au minimum. Pourtant, le système scolaire classique en valorise deux ou trois et ne met pas en valeur les autres, voir même les dévalorise.

Quels sont ces différents types d’intelligences ? Les voici, avec de brefs exemples. Pour aller plus en profondeur, notamment pour le personnel enseignant, vous pouvez vous procurer ce livre, ou celui-ci, plus récent qui donne des pistes pratiques pour mettre en place des choses dans une classe (Bruno Hourst, A l’école des intelligences multiples).

  • L’intelligence logique-mathématique

Calculer, ordonner, compter, faire des mesures… Mais aussi poser des questions, émettre des hypothèses, structurer ses idées, analyser les causes et les conséquences d’une action, d’un phénomène, faire un raisonnement logique, trouver des explications aux problèmes et aux phénomènes. Ce type d’intelligence répond aux critères d’intelligence classique décrite par Piaget et évalué par le QI.

 

  • L’intelligence verbale-linguistique

C’est l’aptitude à employer le langage pour exprimer des idées complexes, penser avec des mots, saisir des idées, être sensible aux structures linguistiques : aimer lire, écrire, parler, raconter/entendre des histoires, faire des jeux de mots, débattre, expliquer, apprendre d’autres langues.

 

  • L’intelligence corporelle/kinesthésique

C’est la capacité à utiliser son corps d’une manière fine et élaborée, produire avec son corps, résoudre des problèmes pratiques, exprimer un sentiment ou une idée avec son corps. Les danseurs, les sportifs ont la capacité d’avoir une image visuelle dans leur cerveau leur permettant rapidement d’être en action, par exemple pour faire un lancer précis dans le but de faire un panier ou marquer un but, ou de se déplacer. Les artisans, les bricoleurs, les mécaniciens, les personnes aimant les travaux manuels, mais aussi les chirurgiens ont ce type d’intelligence. Ils ont la capacité de visualiser ce qu’ils peuvent faire avec leurs mains comme s’ils réfléchissaient avec leurs mains. Certaines personnes ont également besoin de bouger pour mieux apprendre.

  • L’intelligence musicale/rythmique

C’est la capacité à être sensibles aux rythmes, aux sons, à la musique. Battre du pied, chantonner, fredonner, danser… mais aussi être sensible aux émotions que véhicule la musique, aux voix, aux rythmes, aux accents d’une langue étrangère. Cette intelligence ne concerne pas uniquement la dimension musicale, mais également l’oralité. Par exemple, une personne qui apprécie la douceur des poèmes sera également concernée par ce type d’intelligence. Les musiciens (chefs d’orchestre, compositeurs, arrangeurs), les chanteurs, mais aussi les techniciens du son (ingénieurs du son, luthier, accordeurs) développent une faculté de raisonnement musicale/rythmique. Les personnes qui apprennent à jouer un instrument seul, qui chantent juste sans jamais avoir pris un seul cours ont clairement une intelligence musicale.

  • L’intelligence du naturaliste-écologiste

C’est une forme d’intelligence qui s’exprime par une sensibilité à ce qui est vivant, une grande compréhension de l’environnement dans lequel l’homme évolue. C’est la capacité à reconnaître, classer, identifier des formes et des structures dans la nature. On retrouve cette forme d’intelligence chez les personnes qui sont fascinées par les animaux et leurs comportements, mais également chez ceux qui ont une bonne conscience du fonctionnement de l’homme (le corps humain, les facteurs sociaux et les facteurs psychologiques). Les archéologues, les psychologues, botanistes, zoologistes, astronomes… Mais aussi ceux qui sont passionnés par la nature.

  • L’intelligence visuelle/spatiale

Avoir une image mentale du monde, percevoir l’environnement avec précision, pouvoir raisonner en deux ou trois dimensions. Avoir le sens de l’orientation, comprendre facilement un plan ou une carte, être à l’aise pour dessiner des dessins techniques avant de construire quelque chose. Les personnes qui apprennent plus facilement à l’aide de dessins, de schémas et de croquis, en mettant des couleurs partout ont une intelligence visuelle. Les architectes, les paysagistes, les sculpteurs, les pilotes et chauffeurs…

  • L’intelligence interpersonnelle

C’est la capacité à entrer facilement en relation avec les autres, à percevoir les émotions, travailler en équipe, se faire des amis, comprendre les interactions sociales, aimer résoudre les conflits, être médiateur. On retrouve cette forme d’intelligence chez les conseillers, les vendeurs, les politiciens, les consultants, les conseillers… Souvent, les personnes ayant ces facilités communiquent également très bien et sont conscients de leur facilité à manipuler les gens… (mais tous ne le font pas !)

 

  • L’intelligence intrapersonnelle

Avoir une bonne connaissance de soi-même, être conscient de ses forces et ses faiblesses, être conscient de ses besoins et de ses désirs, s’auto-évaluer, réfléchir, méditer, se remettre en question efficacement, gérer ses émotions, savoir se (re)motiver, se fixer des objectifs clairs et réalistes,… Cette forme d’intelligence se rapproche fortement de l’intelligence émotionnelle. Les personnes qui ont cette forme d’intelligence sont souvent très intuitives et aiment apprendre et s’améliorer.

 

A côté de ces 8 formes d’intelligences, il y a d’autres formes d’intelligence telle que l’intelligence financière ou encore l’intelligence émotionnelle. Vous pouvez lire des articles ici les concernant ici et ici.

Personne n’a qu’une seule forme d’intelligence. Nous avons tous 2 ou 3 formes d’intelligences prédominantes, qui forment un mélange qui est unique à chacun, puis, les autres formes d’intelligences moins dominantes. L’ancrage de ces formes d’intelligences ne sont pas cloisonnées dans notre cerveau mais forment une synergie qui est propre à notre raisonnement. De même que vous pouvez avoir deux personnes qui ont une même intelligence « forte » mais qui raisonnent de façon différente ou excellent dans des domaines totalement différents.

Par cet article, je souhaite vous encourager à être sensible dans votre façon de faire et d’accepter votre unicité dans votre type de raisonnement. De même, si vous avez des enfants, c’est l’occasion de démarrer cette année scolaire en prenant en compte le développement et la valorisation des intelligences non valorisées à l’école. C’est essentiel pour leur avenir !

Pin It

About author

Lydia Levant-Bol

Psy du Travail et Docteure en Psychologie Sociale, j'aide les gens à trouver ce pour quoi ils sont faits, et comment le faire, aussi bien de façon individuelle (identité professionnelle, développement du potentiel,…) que collective (entreprise, association,…).

Vous devriez aussi aimer ces articles

reves2_web

Qu’est-ce que les rêves ? (2/2)

Lorsque j’ai commencé à travailler dans le dom...

Lire la suite
Qu'est-ce que les rêves ? (1/2)

Qu’est-ce que « les rêves » (1/2)

Lorsque j’ai commencé à travailler dans le dom...

Lire la suite
Oser choisir 2015

2015 : Oser choisir

Lorsque j’ai commencé à travailler dans le dom...

Lire la suite