Non classé
Vous ne savez pas quoi faire plus tard ? Rendez service aux autres !
, , , , , , ,

hands-new-years-eve-sparkler-2308 On l’a déjà dit : s’orienter, c’est en partie mieux se connaître… afin de répondre à nos besoins en termes d’intérêts, de motivations et de personnalité. Mais comment savoir tout ça quand on a 16-18 ans, si on ne connaît pas « grand chose à la vie » ? Bien que les professionnels de l’orientation arrivent à vous poser les bonnes questions et vous faire passer des tests qui les aider à dresser votre profil de personnalité, c’est bien plus facile de le faire avec des jeunes, même des ados qui ont vécu des expériences, mêmes simples. Oui, ok, vous êtes trop jeunes pour travailler, c’est difficile d’avoir un travail lorsque l’on est mineur, vous n’avez pas le temps, l’école vous prend beaucoup de temps… Je ne parle pas d’une implication qui vous prendrait 12 heures par semaine, mais des implications ponctuelles. Trouvez des opportunités qui vous permettront de vous tester, d’essayer des choses, de découvrir ce que vous aimez faire ou pas faire ! Comment et où ? Voici quelques exemples : Si vous êtes dans un club de sport et qu’une fête de fin d’année est prévue, proposez votre aide : en amont pour l’organisation, pour contacter les membres du club. Ou alors le jour même pour l’installation du matos. Allez voir comment travaille le sonorisateur, dressez les tables de boissons, de toasts, accueillez les invités, aidez au rangement (c’est moins fun, mais on apprend beaucoup aussi !). Si plus tard, vous pensez à exercer un métier avec les enfants. Allez là où sont les enfants. Si votre petit frère a une kermesse dans son école, proposez votre aide, soit dans l’organisation, soit carrément dans l’encadrement des groupes d’enfants. Vous pouvez voir si vous êtes plus à l’aise avec des tout-petits ou des plus grands, avec un petit nombre, ou avec un nombre plus grand. Ainsi, si vous vous rendez compte que vous ne supportez pas les enfants alors que vous avez 17 ans, imaginez à 40 ans, en milieu de carrière… Il doit y avoir dans votre entourage des associations que vous pouvez ponctuellement aider pour leurs évènements. Non seulement, vous pouvez mieux vous connaître, connaître vos préférences dans la façon dont vous vous impliquez, mais en plus, vous pouvez faire le bonheur des autres… Et puis… faites le bilan : qu’est-ce que j’ai aimé, qu’est-ce que je n’ai pas aimé ? qu’est-ce qui a été difficile à faire, mais que je suis content de l’avoir fait car je ne pensais pas être capable de le faire ? Est-ce que je suis plus efficace lorsque j’accomplis une tâche seul ou en équipe ? est-ce que j’aime prendre des initiatives ou suis-je plus à l’aise dans l’exécution des tâches ? Servir nous fait grandir, et vous verrez, servir fait plaisir… aux autres et à nous mêmes !

Pin It

About author

Lydia Levant-Bol

Psy du Travail et Docteure en Psychologie Sociale, j'aide les gens à trouver ce pour quoi ils sont faits, et comment le faire, aussi bien de façon individuelle (identité professionnelle, développement du potentiel,…) que collective (entreprise, association,…).

Vous devriez aussi aimer ces articles

In god we trust dollar bill

1$ pour servir le peuple….

On l’a déjà dit : s’orienter, c’est en pa...

Lire la suite
Lydia Levant-Bol

TrueStory : Comment je suis devenue Psy…

On l’a déjà dit : s’orienter, c’est en pa...

Lire la suite
animals-beruk-breastfeeding-741

Allons chercher nos bananes !

On l’a déjà dit : s’orienter, c’est en pa...

Lire la suite